Le premier syndicat combatif de Paris

Suivez-nous

twitterfacebookrss

Tous les champs sont obligatoires

Pour rejoindre le site national du SNMKR et le SNBlog SNMKR

SNMKRPour rejoindre l'interface régionale d'Ile de France

Le Master pour tous,quoi de neuf depuis le 25 janvier ?

De réunions en réunions,aucune avancée significative, nous manifesterons donc à Paris le 20 mars au côté de la FNEK

 

 Rappelons que le groupe Réingénierie travaille sur ce dossier depuis 2007... 

 

Mercredi 20 février : Réunion SNMKR avec le cabinet de Marisol Touraine

Il a été décidé

-De ne plus parler de grade licence mais de 240 ECTS ce qui correspond à 4 années pleines

-D’obliger les IFMK à passer une convention avec une université pour les 4 années de formations

-D’indiquer dès le départ à quels M2 les étudiants pourraient accéder à l’issue de leur M1.

 

Contre toute attente il existe un projet ministériel de faire passer les études d’ostéopathie à 5 ans pour garantir la sécurité des patients mais sans pour autant que ce soit un Master !

 

Vendredi 22 février, réunion à l’initiative du CNO.

Les participants à cette réunion étaient ceux qui avaient été destinataires du courrier ministériel annonçant que les MK restaient au grade Licence, soient 3 années d’étude, les confortant ainsi dans leur grade d’exécutant…

Tous étaient présents, excepté le syndicat anti-ordre Alizé

Les participants étaient pour obtenir 5 années d’étude, à savoir un niveau Master et ont rédigé un communiqué de presse rappelant les interrogations relatives aux modalités de conventionnement des IFMK avec les universités et l’abrogation nécessaire des anciens textes définissant la formation initiale.   

 

Lundi 25 février, communiqué de presse du cabinet ministériel

 reprenant clairement l’ensemble des éléments que le SNMKR avait pu faire avancer le mercredi 20.

 

Mercredi 27 février, réunion FNEK avec les  ministères de la Santé et de la Recherche

Les représentants étudiants ont eu des échanges intéressants avec les conseillers ministériels, sans obtenir toutefois de réponses aux inquiétudes de l’ensemble de la profession. Face à un gouvernement décidé à poursuivre sa ligne de conduite, sans prendre en compte les attentes de la profession, la FNEK est une nouvelle fois déçue par le manque d’ambition des instances décisionnaires.

 

A venir...

 

Mardi 12 Mars , les syndicats entendus par l’IGAS

dans le cadre de la mission qui leur a été confiée par Madame la Ministre relative à « la réingénierie des formations des personnels paramédicaux dans la perspective de l’articulation de ces dernières avec le LMD (licence-master-doctorat). »

 

Question : pourquoi l’arbitrage ministériel est-il intervenu avant la fin de cette enquête ?

 

Mercredi 13 Mars,réunion entre la profession et les 2 ministères concernés

 

Mercredi 20 mars, manifestation parisienne à l’initiative de la FNEK 

La mobilisation se déroulera entre Port Royal et l’Assemblée Nationale, puis une délégation demandera à être reçue à l’Hôtel Matignon.

L’ensemble de la profession est appelée à manifester,le SNMKR sera présent.