Le premier syndicat combatif de Paris

Suivez-nous

twitterfacebookrss

Tous les champs sont obligatoires

Pour rejoindre le site national du SNMKR et le SNBlog SNMKR

SNMKRPour rejoindre l'interface régionale d'Ile de France

Projet de Codage des actes en kinésithérapie : Le nouveau miroir aux alouettes de l’assurance maladie

C’est parfois au détour d’une conversation ou lors d’un tête à tête entre deux portes, que certains projets de l’assurance maladie sont testés.

Ce fût le cas il y a quelques jours lorsque les représentants professionnels étaient réunis à la CNAMTS pour, entre autre, créer l’Observatoire des référentiels censé relever les effets de ces derniers en cas de seuil sous évalué. Au passage, il est utile de préciser que même si l’Union dénonce depuis deux ans le niveau trop bas du référentiel de la PTG et même si tous les indicateurs montrent que le seuil de ce référentiel est quasi systématiquement dépassé, la CNAMTS n’a pour le moment aucune intention de le réétudier.
 
C’est lors de cette discussion que la représentante de la CNAMTS a lancé l’idée de démarrer le chantier du codage des actes de kinésithérapie soumis à référentiels.
 
L’argument de la caisse était simple : « Nous ne pouvons pas savoir quels chiffres mettre en face de telle ou telle pathologie, quel référentiel dépasse les seuils… ». Cet argument peut paraître assez curieux lorsque l’on sait que les DAP ne sont rédigées et envoyées par les kinésithérapeutes qu’en cas de dépassement de seuil des référentiels. 
 
Ce qui peut paraître encore plus étrange c’est l’attitude de l’autre syndicat présent…En effet, sans même avoir le moindre projet écrit entre les mains, sans même connaître la méthode qui serait mise en œuvre et encore moins avoir réfléchi aux éventuelles conséquences que pourrait avoir ce codage sur l’exercice quotidien des kinésithérapeutes, ce syndicat s’est dit clairement favorable à cette démarche !
 
Ce qui ne surprendra personne puisque ce sont les mêmes qui depuis plusieurs années ont participé à la surenchère des complications administratives que les professionnels subissent au quotidien.
 
Comme à son habitude, l’Union représentée par le SNMKR et Objectif Kiné a affirmé sa très grande prudence face à ce projet. Le Président de l’Union ayant clairement dit aux représentants de la CNAMTS que « codage » ne devrait jamais rimer avec « flicage ».
 
L’Union ne baissera pas la garde face à ce nouveau projet que la CNAMTS tente de nous imposer avec l’appui de la FFMKR. 
Les kinésithérapeutes doivent savoir qu’ils peuvent compter sur les représentants du SNMKR et d’OK au sein de l’Union pour défendre leurs intérêts.
Pour donner encore plus de poids à leurs voix lors des négociations, rejoignez un des deux syndicats qui composent l’Union.