Le premier syndicat combatif de Paris

Suivez-nous

twitterfacebookrss

Tous les champs sont obligatoires

Pour rejoindre le site national du SNMKR et le SNBlog SNMKR

SNMKRPour rejoindre l'interface régionale d'Ile de France

Proximité ne rime pas toujours avec accessibilité

« Offre de soins de premier recours : proximité ne rime pas toujours avec accessibilité ».

Dans une étude menée conjointement par l’Insee et la Drees, les auteurs constatent qu’en 2010 la quasi-totalité de la population française habite à moins de 15 minutes d’un médecin généraliste, d’un infirmier et d’un masseur-kinésithérapeute.

Ils constatent qu’en terme de distance parcourue, les patients ne recourent pas nécessairement au professionnel de santé le plus proche pour les soins de premier recours. Selon eux, « ce phénomène est particulièrement marqué pour les spécialistes en accès direct : gynécologues et ophtalmologues ». Enfin, cette étude présente une cartographie de l’accès aux soins reposant sur l’utilisation d’un nouvel indicateur, l’accessibilité potentielle localisée (APL). Celui-ci a permis aux auteurs d’en déduire que « le choix de la commune de recours, lorsque ce n’est pas la plus proche, est souvent lié à sa taille ou à sa proximité avec le lieu de travail du patient ». Article de M. Barlet, C. Collin, M. Bigard et D. Lévy :


Documents joints

Offre de soins de premier recours : Proximité ne rime pas toujours avec accessibilité

4 novembre 2012
Document : PDF
584.2 ko