Le premier syndicat combatif de Paris

Suivez-nous

twitterfacebookrss

Tous les champs sont obligatoires

Pour rejoindre le site national du SNMKR et le SNBlog SNMKR

SNMKRPour rejoindre l'interface régionale d'Ile de France

Accueil du site > La boîte à outils > Le kinésithérapeute libéral > Prescriptions et ordonnances

Prescriptions et ordonnances

Qu’avez-vous le droit de prescrire, quid des dispositifs et de leur caractère remboursable ou non ?

La liste des dispositifs médicaux que les kinésithérapeutes sont autorisés à prescrire a été fixée par arrêté et ne correspond pas pleinement à la réalité de la profession ; le SNMKR travaille activement à son actualisation.

Potences et soulève-malades, matelas ou coussin d’aide à la prévention d’escarres, aide à la déambulation, ceintures de soutien lombaire de série, talonnettes, pansements secs ou étanches… Vous pouvez consulter la liste des dispositifs et leur caractère remboursable ou non sur le site du SNMKR (rubrique Profession > Activité libérale > La prescription en kinésithérapie :
http://www.snmkr.fr/index.php?optio...

Comment rédiger une ordonnance et quelles mentions peut comporter le papier en tête du kinésithérapeute ?

Voici la liste des indications qu’un kinésithérapeute est autorisé à mentionner sur ses documents professionnels :
1. Nom, prénoms, adresse professionnelle, numéros de téléphone, de télécopie, courriel, jours et heures de consultation ;
2. Si le kinésithérapeute exerce en association ou en société, les noms des kinésithérapeutes associés et l’indication du type de société ;
3. Sa situation vis-à-vis des organismes d’assurance maladie (conventionné ou non) ainsi que son numéro d’identification ;
4. Eventuellement, la qualification qui lui aura été reconnue conformément au règlement de qualification établi par l’ordre et approuvé par le ministre chargé de la santé ;
5. Ses diplômes, titres, grades et fonctions lorsqu’ils ont été reconnus par le conseil national de l’ordre ;
6. La mention de l’adhésion à une association de gestion agréée ;
7. Ses distinctions honorifiques reconnues par la République française.

Par ailleurs, l’ordonnance doit porter la signature manuscrite du prescripteur et, facultativement (pour les adhérents des AGA), la mention traditionnelle relative à l’acceptation des chèques libellés à son nom.